Lorsqu’on parle de la Roumanie, terre de Dracula, on s’imagine immédiatement dans un château médiéval hanté par des vampires, mais les mystères et merveilles de la Roumanie sont bien loin de s’arrêter là ! Elle nous offre une myriade de choses étonnantes qu’on devrait découvrir afin de mieux connaître cette terre de légende.

Alors, partons à la découverte !

Saviez-vous qu’en Roumanie existe un cimetière joyeux ?

Oui, vous avez bien lu. Dans le village au nom de Săpânța, situé à l‘extrême nord de Maramureș, tout près de la frontière ukrainienne, existe un cimetière unique au monde. Sa particularité est donnée par ses tombes ornées de stèles funéraires en bois peintes de couleurs vives qui représentent une scène de vie, une activité ou la cause du décès du défunt, accompagnés d’un poème souvent humoristique, dédié à la mémoire du mort. L’histoire a débuté en 1935 quand un artisan local, Stan Ioan PATRAS, a sculpté une première épitaphe sur une croix de chêne, ornée de couleurs vives.

Au cours des XIXème et XXème siècle, il n’y avait un, mais deux Paris.

Étonnant, n’est-ce pas ? Le 2ème Paris était en fait, la capitale roumaine surnommée « Petit Paris » grâce à sa ressemblance frappante avec la capitale française. Son architecture et son style de vie étaient similaires à la capitale française, ce qui a fait que cette ville devienne un important centre culturel français. Lorsqu’on se balade à l’Arc de Triomphe ou à l’Athénée Roumain, si l’on entendait pas les habitants parler roumain, on se croirait vraiment en France.

Le saviez-vous que le moteur à réaction moderne a été inventé par l’ingénieur roumain Henri Coandă en 1910 ?

Le pionnier de l’aviation, Henri Coandă, a construit donc le premier avion à propulsion réactive qui a été présenté au deuxième Salon de l’aéronautique à Paris. Le premier vol a été bref et c’est terminé avec un crash de l’appareil.

Le Palais du Parlement, un gratte-ciel stalinien, est considéré comme le 2ème plus grand bâtiment du monde, juste après le Pentagone des États-Unis.

Quelque 700 architectes et 20 000 ouvriers ont œuvré à la conception et la construction du bâtiment. Il contient 3500 tonnes de cristal, 480 candélabres et 700 000 tonnes d’acier et de bronze utilisées pour les portes et les fenêtres monumentales. Selon Guinness World Records, le Palais du Parlement a été aussi déclaré le bâtiment le plus lourd et le plus cher de la planète.

Le bleu de Voroneț, une couleur unique au monde est à voir à la monastère Voroneț, site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Surnommée la «Chapelle Sixtine de l’Est », cette monastère est un véritable chef-d’œuvre artistique de l’époque byzantine. Cachée dans un village isolé de Voroneț, dans le nord de la Roumanie, elle fascine ses visiteurs avec ses fresques murales conservées depuis six siècles sans aucune intervention humaine. Sur le mur sud, la fresque qui représente l’arbre de Jessé, est peinte sur un large fond de bleu, le fameux bleu de Voroneț. Des spécialistes expliquent que cette couleur a été réalisée à partir d’azurite, une pierre réduite en poudre, mélangé à une substance organique faite probablement de chaux et de caséine extraite du fromage frais de vache. La couleur a été ensuite appliquée sur fond noir, à base de charbon de bois.

La Roumanie peut se vanter d’une chose étonnante de plus : elle détient la plus haute sculpture en pierre de toute l’Europe.

C’est la statue de Décébale, le dernier roi des Daces, qui régna de 87 à 106. La statue est creusée dans les gorges du Danube et a nécessité dix ans de travaux et douze sculpteurs. Lorsque vous circulez sur l’eau, le roi dace vous surveille.

Descendons dans les profondeurs de la Terre pour visiter « Salina Turda », une mine de sel surréaliste située en Transylvanie !

Exploitée depuis l’Antiquité, cette mine de sel paraît tout droit sortie d’un film. Les gisements de sel de Transylvanie se sont formés il y a 13,5 millions d’années au fond d’une mer peu profonde et dans un climat tropical. Unique au monde, cette ancienne mine de sel n’est pas seulement un parc de loisirs, mais aussi un centre d’halothérapie : le soin par le sel !

Lorsqu’on passe au volant, on peut rouler sur la plus belle route du monde, La Route Transfăgărășan.

Longue de 116 km, la Transfăgărășan traverse les montagnes Făgăraș, d’où son nom. Elle a été construite entre 1970 et 1974 sous le régime communiste de Nicolae Ceaușescu en réponse à l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’URSS en 1968.
La route était destinée à protéger les frontières du pays d’autres invasions similaires.

Le château de Peleș, situé à Sinaia, a été le premier château d’Europe entièrement éclairé à l’électricité.

Elle était produite par une centrale électrique construite sur les rives du Peleș. De plus, le système de chauffage du château mis en place en 1888 est toujours fonctionnel aujourd’hui.

Pour terminer le voyage dans une note romantique, il faut préciser une chose étonnante de plus : la Roumanie a le plus long poème d’amour au monde.

Vous êtes vraiment amoureux maintenant, n’est-ce pas ? Le poème « Luceafărul » (L’Astre du soir) du célèbre poète Mihai Eminescu (1850-1889) est entré dans le Livre des records, pour « le plus long poème d’amour » ayant 98 strophes. Que c’est beau l’amour, mais la Roumanie aussi !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Qu’est-ce que WISE ?

Wise est une néo-banque britannique spécialisée dans le transfert d’argent qui compte plus de 3 millions d’utilisateurs dans le monde.

Lire plus
Guide d’Utilisation Transferwise

Pour s’inscrire chez TransferWise, il faudra suivre quelques étapes :

Lire plus
GUIDE DE DÉCLARATION D’IMPÔTS EN FRANCE

Les personnes non domiciliées en France mais qui disposent de revenus de source française déclarent ces revenus à l’aide du Cerfa no. 2042.

Lire plus
Guide CPAM

Toute personne qui travaille ou qui vit de manière stable en France peut faire une demande d’affiliation à la CPAM.

Lire plus
Uploading