Le 6 décembre en Pologne

Quelques jours avant le 6 décembre, les petits Polonais écrivent des lettres à Saint-Nicolas – appelé en Pologne “Święty Mikołaj” – où ils disent combien ils se sont bien comportés et listent les cadeaux qu’ils aimeraient recevoir. Ensuite, ils laissent les lettres sur le rebord de la fenêtre. Le 5 décembre au soir, avant de se coucher, les enfants laissent du lait et des gâteaux pour Saint-Nicolas qui va passer dans la nuit…

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, Święty Mikołaj vient mystérieusement pour déposer des cadeaux sous l’oreiller, dans les chaussons, ou au pied du lit (selon la région) de chaque enfant… enfin… pas tout à fait ! Seuls les enfants qui avaient été sages tout au long de l’année sont récompensés alors qu’à ceux qui ne l’avaient pas été, il laisse un fagot de branche – appelé “rózga”.

D’où cette tradition de St Nicolas ? Ce personnage, vêtu d’une robe rouge et d’une mitre d’évêque, tenant un bâton pastoral à la main, a vécu au IIIe et IVe siècle. Il était l’évêque de Myre et il est surtout connu pour avoir distribué sa grande fortune aux plus pauvres. Il est mort le 6 décembre. Ainsi, à la Saint Nicolas, a été créée la tradition d’aider les plus pauvres puis, par extension, de récompenser les enfants sages.

Noël en Pologne

Noël est la fête la plus importante de l’année pour de nombreux Polonais. De plus, de nombreuses traditions et coutumes sont associées à cette fête très familiale et solennelle.

Noël en Pologne commence le 24 décembre par le réveillon de Noël (Wigilia) et qui est le point culminant de cette période. Mais avant de commencer à manger, il vaut connaître quelques coutumes et traditions pour découvrir un Noël à la polonaise 😉

Du foin sous la nappe

Les festivités commencent par la préparation de la table. Sous une nappe blanche, on répand quelques brins de foin, un symbole de pauvreté dans lequel Jésus est né.
On pense qu’avec le même foin, les hôtes assurent leur prospérité pour l’année suivante.

Couvert supplémentaire à la table de Noël

Il est courant de laisser un couvert libre à table pour un hôte inattendu ou symboliquement comme place du Christ. Cette pratique, marquée par l’espoir et l’espérance, remonte aux temps des partages et insurrections de la Pologne quand les familles espéraient le retour d’un proche, de prison ou de Sibérie.

La première étoile dans le ciel

On passe à table une fois la première étoile apparue dans le ciel. La recherche de la première étoile dans le ciel est une référence symbolique à l’étoile de Bethléem qui annonçait la naissance de Jésus.

Partage du pain azyme

Avant de s’asseoir, on procède à la lecture d’un passage du Nouveau Testament qui annonce l’arrivée de Jésus. Ensuite, les participants rompent et partagent « l’opłatek » (fait d’une feuille de pain azyme), échangent leurs vœux. L’histoire de cette tradition remonte aux premiers chrétiens qui partageaient le pain.

12 plats

Traditionnellement, les Polonais servent douze plats. Cette coutume fait référence au dernier repas que Jésus-Christ a pris avec les douze apôtres le soir du Jeudi saint.
Pour avoir de la chance dans l’année à venir, il faut essayer tous les plats !
On sert traditionnellement les plats comme par exemple : bouillon de betterave (barszcz), soupe aux champignons, carpe, choucroute, raviolis aux pommes de terre et fromage blanc (pierogi), raviolis au chou et aux champignons, gâteau au pavot (makowiec)…

Salade de légumes, gelée de carpes et autres plats apparaissent souvent sur la table de fête, selon les traditions familiales et régionales.
Le dîner de Noël est servi sans viande et sans alcool.

Chants de Noël

L’une des traditions polonaises est également de chanter des cantiques de Noël, après le repas. Les plus célèbres d’entre eux sont, entre autres, « Les bergers sont venus à Bethléem », « Douce nuit, sainte nuit », « Quand la Belle Vierge ». Ce sont les chants qui décrivent la naissance de Jésus. Les chants en famille créent une atmosphère magique et sont également appréciés par les enfants.

Messe de minuit

Après les cantiques, tout le monde se rend à la messe de minuit (« pasterka », messe des bergers)

Le 25 et 26 sont des jours fériés et, tandis que le 25 se passe en famille, les gens se rendent le 26 chez des amis afin de présenter leurs vœux… autour d’un petit verre de vodka et d’un plateau de charcuterie !

Défilé des Rois Mages

La période de Noël se clôt le 6 janvier par la procession des Trois mages.
Le 6 janvier, les catholiques ont le devoir d’aller d’abord à la messe au cours de laquelle ils achètent un sachet contenant de l’encens et un morceau de craie. La craie sert à inscrire trois lettres sur la porte d’entrée : K+M+B, soit les initiales polonaises des Rois mages, Kasper, Melchior et Balthazar, suivies de l’année.
Ensuite, il y a un défilé des Rois mages pour la fête de l’Epiphanie qui réunit dans chaque grande ville polonaise plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont beaucoup en costumes exotiques multicolores, couronne dorée sur la tête etc.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Comment ouvrir un compte Nickel dans un bureau de tabac ?

Vous allez trouver ici les étapes pour l’ouverture d’un compte NICKEL dans un bureau de tabac :

Lire plus
Comment ouvrir un compte Nickel en ligne ?

En 5 minutes chez un buraliste partenaire pour un compte mineur et un compte adulte. Et si vous voulez en savoir plus, c'est par ici. Via la souscrip...

Lire plus
Quelles sont les conditions pour venir travailler en France dans le bâtiment ?

Un travailleur intérimaire bénéficie des mêmes avantages que le salarié permanent de l’EU pendant toute la période de sa mission.

Lire plus
Quel est le cadre législatif du travail en intérim en France ?

Un travailleur intérimaire bénéficie des mêmes avantages que le salarié permanent de l’EU pendant toute la période de sa mission.

Lire plus
Uploading