NOËL ET NOUVEL AN EN HONGRIE

Comme dans la plupart des pays, les préparatifs de Noël en Hongrie commencent par l’allumage de la première bougie sur la couronne de l’Avent. Les maisons et les appartements sont couverts de décorations de Noël, les magasins sont bondés par ceux qui cherchent avec enthousiasme les meilleurs cadeaux pour leurs proches. Mais les préparations de Noël ne se limitent pas seulement au stress autour des cadeaux et du menu de Noël. À l’approche de cette belle fête, les marchés de Noël ouvrent leurs portes, et on peut se régaler avec des délicieux produits, goûter le vin chaud et les châtaignes grillées.

Traditions de Noël en Hongrie

La période de Noël est aussi très appréciée par les enfants, car dès le début du mois de décembre, dans la nuit du 5 décembre, ils sont visités par un vieil homme avec une longue barbe venant de la Laponie qui est connue sous le nom de Saint Nicolas. Les enfants qui ont été sages reçoivent un colis rempli de papillotes et d’autres friandises dans leurs bottes soigneusement nettoyées et mises à la fenêtre, mais les enfants dont le nom est écrit sur la liste des “vilains” ne trouvent que des brindilles dans leurs bottes le lendemain.
En Hongrie, une des traditions folkloriques les plus connues à l’approche de Noël est le jeu de Bethléem, qui raconte l’histoire de la naissance du petit Jésus. Cette présentation met généralement en scène la recherche du logement de Joseph et Marie, suivie par l’arrivée des bergers et des trois rois guidés par les anges vers la crèche après la naissance du Sauveur. À l’époque ce spectacle était joué chez les familles, où les artistes étaient invités après par les habitants de la maison à manger et à boire un verre. Aujourd’hui, le jeu de Bethléem se déroule plus souvent dans une église ou dans un spectacle à l’école après de longues préparations.

Superstitions à Noël en Hongrie

Lorsque le 24 décembre arrive, les maisons commencent à s’animer. La famille se réunit pour décorer ensemble l’arbre de Noël, qui ne doit être apporté dans la maison que ce jour-là car si l’arbre est apporté avant cette date, il peut attirer des mauvais esprits et il faut bien entendu l’éviter 😊! Il existe également de nombreuses croyances populaires de Noël plus anciennes, dont seulement nos grands-mères ou arrière-grands-mères se souviennent encore. Elles nous transmettent les croyances et superstitions afin d’empêcher le diable de s’installer chez nous. Ce qui pourrait être vu comme une mauvaise blague ne l’est pas, ces croyances sont vécues et partagées avec beaucoup de sérieux et font partie intégrante du Noël hongrois. Selon une vieille superstition, le 24 décembre les femmes doivent faire le ménage, car le diable peut s’installer partout où il y a de la saleté. Ce jour-là, il faut également porter nos plus beaux vêtements, mais ils ne doivent pas être neufs au risque de porter malheur, et les femmes ne doivent pas se coiffer le soir, sinon leur beauté disparaîtra bientôt. En plus, entre les deux fêtes il ne faut pas s’occuper du linge car cela peut apporter également de la malchance. Mais pour être protégé de la malchance pendant cette période on peut mettre du gui au-dessus de la porte de notre maison pour éloigner des mauvais esprits ou allumer une bougie à la fenêtre pour que la chance nous trouve.

Repas de Noël

Le menu de Noël traditionnel hongrois peut également nous attirer beaucoup de chance pour l’avenir. Par exemple, les aliments farcis symbolisent l’abondance. Si vous mangez du poisson, vous avancerez dans votre carrière comme un poisson dans l’eau. Le menu de Noël doit contenir des haricots, des graines de pavot ou des lentilles (bien que les hongrois préfèrent laisser les lentilles pour le Nouvel An), qui rapportent de l’argent à celui qui en mange. Comme ils ont l’air délicieux tous ses plats hongrois préparés avec soin pour Noël !
La veille de Noël, la plupart des membres de la famille se réunissent autour de la table décorée avec soin. Un des plats les plus connus à Noël en Hongrie est le chou farci, qui est un plat à base de feuilles de chou farcies avec de la viande hachée épicée et généralement garnie d’un peu de viande fumée. On le mange avec du pain et de la crème fraîche. On trouve également sur la table du poisson, généralement en soupe ou pané, de la dinde farcie. La veille de Noël, il est également courant dans les familles hongroises de préparer un steak de porc, des saucisses ou du porc rôti. En dessert, on savoure des « bejgli » (gâteau farci par des graines de pavot, des noix ou des châtaignes) ou encore une pâtisserie hongroise populaire. Cette dernière est fourrée à la confiture d’abricots et de noix hachées entre les feuilles de pâte friable, puis recouverte d’une couche de chocolat.

Lorsque le sapin de Noël est décoré et les plats de fête disparaissent de la table (car ils sont délicieux), les familles catholiques se rendent souvent à la messe de minuit. Et la nuit, pendant que nous dormons, en Hongrie, contrairement à beaucoup d’autres pays, ce n’est pas le Père Noël qui se faufile dans nos maisons, mais le petit Jésus lui-même ou un ange, qui glisse des cadeaux aux enfants sages sous les sapins de Noël accompagnés par une clochette.

Nouvel An en Hongrie

Après que Noël soit passé et que le “bejgli” soit parti, nous pouvons commencer à planifier la fête de la Saint-Sylvestre. Évidemment cette fête fait également l’objet de superstitions pour éviter la malchance et pour attirer la chance. Par exemple, le jour du Nouvel An, sortir les poubelles, c’est amener la malchance. Il est interdit de faire le linge, la couture ou tout autre travail de ménage et aussi de couper avec des ciseaux car ils portent malheur. Pour attirer la chance, il faut consommer des lentilles dès le premier jour de la nouvelle année afin d’avoir de l’abondance. Manger du strudel le premier jour de l’An prolongera la vie et la première personne qu’on invite dans notre maison doit être un homme jovial si on veut avoir de la chance.
Le jour du Nouvel An nous nous réunissons avec nos amis et notre famille pour dire adieu aux problèmes de l’année passée par une célébration bruyante. Et lorsque le minuit arrive, tout le pays se tait, on écoute ensemble l’hymne national hongrois, puis on accueille la nouvelle année avec des cornemuses et des feux d’artifice. Le lendemain des festivités, n’oubliez pas de manger des lentilles et ne soyez pas trop paresseux, car ce que nous faisons le premier jour de l’an déterminera le reste de l’année !
Quel que soit le pays, les coutumes, le folklore ou l’endroit où les fêtes d’hiver sont célébrées, cette période de l’année fête l’amour, la famille et le temps passé ensemble.
Nous vous souhaitons à tous un Joyeux Noël et une Bonne Année!

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Comment fête-t-on Noël en Bulgarie ?

La fête de Noël en Bulgarie est un moment important de l'année parce que la famille se réunit autour d'un dîner le soir du 24 décembre. C'est un...

Lire plus

Comment fête-t-on Noël en Roumanie et en Moldavie ?

Les fêtes d’hiver ont une importance primordiale pour les Roumains. Ceci étant dit, Noël reste la plus importante fête de l’année pour eux et...

Lire plus

Comment fête-t-on Noël en Espagne ?

Entre le 24 décembre et le 6 janvier, Noël est célébré dans toute l'Espagne. Ce sont des jours où le bonheur, la joie et l'harmonie familiale sont avant tout recherchés.

Lire plus

Comment fête-t-on Noël en France ?

Les fêtes de Noël ont une très grande importance dans l'Hexagone, c'est pourquoi chaque région a des coutumes bien ancrées liées à l'histoire d...

Lire plus
Uploading